Les navettes retour du Garorock en Pays de Lauzun

Les navettes retour du Garorock en Pays de Lauzun

Les navettes retour du festival en Pays de Lauzun

Rentrer en bus après le Garorock, c'est aussi possible en Pays de Lauzun

Cette année, la Communauté de communes du Pays de Lauzun participe au financement pour la mise en place de navettes retour jusqu’à Miramont-de-Guyenne et Lauzun, à la fin de chaque soirée de concerts du Garorock. 

Aussi, ces navettes, qui sont gratuites pour les usagers du festival, permettrons aux habitants du Pays de Lauzun ou alentours de rentrer en toute sécurité. Vous trouverez donc 4 navettes retour sur la ligne D, une chaque soir du jeudi au dimanche. L’arrêt pour Miramont-de-Guyenne se fera devant la MFR, boulevard George Clemenceau.  L’arrêt pour Lauzun se fera boulevard de la Sablière, entre l’intersection de la D11 et avant celle de la boulangerie.

Les départs se feront donc du point navette Lestang aux horaires suivants :

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche

2h15

4h00

4h15

1h45

Forum de l’emploi 2024

Forum de l’emploi 2024

Le Forum de l'emploi, de la formation et de la création d'entreprise en Pays de Lauzun

La 4ème édition arrive !

Dans le cadre de sa compétence développement économique, la Communauté de Communes souhaite aider les entreprises du territoire à recruter, et accompagner dans leurs projets les actifs qui souhaitent créer leur entreprise ou se former.

A ce titre, elle organise la 4ème édition du “Forum de l’emploi, de la formation et de la création d’entreprise” qui se déroulera le jeudi 21 mars, de 9h à 13h à la Salle Gambetta à Miramont de Guyenne.

Cet événement est ouvert à tous et gratuit. Pour les entreprises, structures, centres de formation, associations qui souhaitent s’inscrire pour des recrutements, présenter leurs formations ou leurs accompagnements à la création d’entreprises, retrouver le formulaire papier à télécharger ci-dessous ou le lien pour vous inscrire via le formulaire en ligne.

Inscriptions

Réservez un stand pour votre entreprise lors du Forum 2024. Inscriptions au plus tard le 14 mars.

Découvrez les entreprises présentes sur le Forum 2024

Je prépare un Noël Zéro déchet

Je prépare un Noël Zéro déchet

Noël = déchets ?

Selon une étude de l’ADEME en 2022,  seuls 41% des Français associent les fêtes de fin d’année à une période à fort impact environnemental. Or, durant la période des fêtes de Noël nos déchets augmentent bien plus que durant le reste de l’année (entre 9% et 20% selon les endroits).

Et si cette année, on tentait de faire autrement ? Découvrez quelques idées et astuces pour vous aider à avancer vers un Noël Zéro déchet et donc un GRAND geste pour tous !

Pour en savoir plus : Source étude ADEME 

0

Emballez vos cadeaux avec le furoshiki

Et si cette année on emballait les cadeaux en mode Zéro déchet ? Optez pour les emballages furoshiki, pliages japonais qui servaient autrefois à emballer les objets de valeur comme les objets du trésor impérial. En plus d’être jolis, ils sont réutilisables à l’infini !

Sinon, choisissez des papiers de récup’, anciens papiers cadeaux déjà utilisés, petits sacs en papier ou en tissu, jolies boites… tout est possible !

0

Fabriquez vos décorations ou faites de la récup'

Profitez de cette période pour réaliser des activités en famille ou tout simplement vous détendre en fabriquant votre propre décoration à partir d’éléments naturels récoltés au cours d’une balade, pomme de pin, écorces, branches, rondins de bois, ou utilisez des fruits séchés comme des rondelles d’agrumes, des bâtons de cannelle…

Regardez autour de chez vous les ateliers de création de déco ou réalisez vous-même votre “atelier personnalisé” à la maison, seul ou en famille.

Vous pouvez aussi acheter d’occasion ou échanger vos décorations contre celles dont votre voisin ne voudrait plus ?

Les solutions sont multiples !

0

Faites le tri ou donnez !

Pourquoi ne pas offrir un cadeau d’occasion ? Une jolie décoration, un petit meuble, un électro-ménager, un livre… Profitez des vide-greniers de fin d’année ou des espaces de vente d’occasion ou de don pour dénicher des cadeaux ! Une solution douce pour votre porte-monnaie et qui fera le bonheur de vos proches en plus d’être zéro déchet !

Un cadeau reçu en double ou qui ne vous plait pas ? Cela peut arriver, mais plutôt que de le mettre à la poubelle pourquoi ne pas le donner pour qu’il fasse le bonheur de quelqu’un d’autre ? Déposez-le à la déchèterie afin qu’il soit redistribué à nos partenaires associatifs ou donnez via la Zone de réemploi. 

0

Offrez des cadeaux dématérialisés, locaux ou fait maison

Limitez (ou éliminez) les déchets et emballages en choisissant un cadeau dématérialisé : une ballade ou une activité sportive, un soin du corps, des places de cinéma, de la musique, un cours de cuisine….

Vous pouvez aussi les faire vous-même en choisissant de préparer de beaux paniers gourmands réalisés à la maison (complétés de mets locaux) par exemple. 

Sinon, préférez acheter vos cadeaux localement, chez les commerçants et artisans du coin : on évite ainsi les emballages et tout ce que comprend la chaîne de livraison ! En plus, on fait travailler nos commerçants locaux et ça n’a pas de prix !

0

Préparez un repas zéro déchet

Essayez de préparer au maximum à la maison, d’éviter les plats ou les apéritifs sous emballage. Profitez de ces fêtes pour cuisiner en famille ou organiser un atelier cuisine !

Côté déco, optez pour des serviettes en tissu, des couverts et assiettes réutilisables, une déco faite maison.

Côté quantité, essayez de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et préférez la qualité de vos plats à la quantité trop astronomique servie à table… N’oubliez pas que vos restes pourront également être dégusté le lendemain en famille autour d’un verre ou d’un chocolat chaud maison en mode brunch !

Agriculteurs et entreprises à l’honneur

Agriculteurs et entreprises à l’honneur

Retour sur les soirées de la Communauté de communes...

Comme chaque année, dans le cadre du développement économique et du soutien aux agriculteurs du territoire, la Communauté de communes du Pays de Lauzun organise, deux soirées. Découvrez ici le retour en quelques mots sur ces deux événements qui se sont déroulé en octobre et novembre 2023. 

A noter que cette année, ces deux événements ont permis à M. Florian PEYRADI, principal du Collège Didier Lamoulie de Miramont de Guyenne, de parler du projet du voyage scolaire en Normandie dans le cadre du cours d’Histoire et d’Anglais de toutes les classes de 3e du collège. Si vous n’en avez toujours pas entendu parler et que vous souhaitez soutenir ce projet, contactez directement le collège. 

Belle réussite pour la Soirée de l’Agriculture en Pays de Lauzun

Le jeudi 16 novembre se déroulait la Soirée de l’Agriculture organisée par la Communauté de communes du Pays de Lauzun. C’est une cinquantaine de personnes, agriculteurs et exploitants du territoire, qui se rassemblaient sur la commune de Lavergne, afin d’échanger avec la Chambre de l’Agriculture sur des sujets d’actualité tels que l’agrivoltaïsme, les actualités liées à la CFE, la PAC ou encore la transmission d’entreprise.

M. Roso Emilien, président de la Communauté de communes du Pays de Lauzun et M. Vacqué Jean-Noël, vice-président en charge de l’Economie et de l’Agriculture, ont ouvert la soirée avant de laisser la parole à la Chambre d’Agriculture du Lot-et-Garonne. M. Porrot Julien, jeune agriculteur installé sur Lavergne et Lauzun, a ensuite pu témoigner sur son projet d’exploitation ainsi que des aides auxquelles il avait pu prétendre, notamment une aide de la Communauté de communes du Pays de Lauzun pour les agriculteurs hors Dotation Jeune Agriculteur (DJA).

La soirée s’est terminée autour d’un verre et d’un buffet, préparé par la boulangerie « A&G Danné » de Lauzun. Ce temps convivial et d’échanges entre acteurs du territoire fût une belle réussite.

La transmission à l’honneur à la Soirée des entreprises

Jeudi 19 octobre, à Agnac, la Soirée des entreprises organisée par la Communauté de communes du Pays de Lauzun, rassemblait une cinquantaines de professionnels du territoire autour d’une thématique phare : la transmission et la reprise d’entreprise.

M. Roso Emilien, président de la Communauté de communes du Pays de Lauzun et M. Vacqué Jean-Noël, vice-président en charge de l’Economie et de l’Agriculture, ont ouvert la soirée avant de laisser la parole aux partenaires de cet édition 2024 : La Chambre de Métiers et d’Artisanat du Lot-et-Garonne, La Chambre de Commerce et d’Industrie, Pôle Emploi, Le Centre d’Information et de Prévention des difficultés en entreprises du 47 et Initiative Garonne.

Suite à ces présentations et à un temps d’échange, les participants ont pu continuer les discussions autour d’un verre de l’amitié offert par la collectivité et préparé par la « Boucherie de Guyenne » et la fromagerie-crèmerie « Chez Sandy » de Miramont ainsi que par la boulangerie « A&G Danné » de Lauzun. Une belle réussite pour cette édition qui a permis à plusieurs entreprises et futurs entrepreneurs de prendre conseil pour de potentielles reprises de structures et ainsi soutenir le développement économique de notre territoire.

Journée mondiale des sols 2023

Journée mondiale des sols 2023

hands-1838659_1280_pexels de pixabay

Source et plus d’informations sur : https://www.fao.org/world-soil-day/messages-cles-2023/fr/

Célébrons les sols le 5 décembre

Les sols sont aujourd’hui mis à l’honneur à l’occasion de leur journée mondiale.
L’occasion de prendre un instant pour méditer sur leur importance capitale :

  • ils sont à la base de notre production alimentaire, des écosystèmes et du bien-être humain et sont le support de nos nutriments essentiels (que l’on sache et en toute logique, une plante pousse bien sur un sol) ;
  • ils ont un rôle de stockage et de purification des eaux ;
  • les différentes manières de gérer les sols ont une conséquence directe sur :
    • leur capacité à lutter contre le changement climatique via le stockage du carbone atmosphérique
    • leur productivité et leur résilience, ainsi que leur capacité à résister aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse, inondations, tempêtes de sable et de poussière)
    • le maintien de la biodiversité et des services écosystémiques qu’elle permet (résistance aux maladies, régulation naturelle des nuisibles, meilleure gestion de l’eau…)
    • et bien d’autres…

Les sols et notre bien-être sont intimement liés : gestion de l’eau, production alimentaire ou encore lutte contre les catastrophes naturelles, penser une gestion nouvelle et plus durable des sols est aujourd’hui un sujet incontournable pour espérer limiter les conséquences de plus en plus visibles du dérèglement climatique.

 

Le brûlage c’est interdit : épisode #2

Le brûlage c’est interdit : épisode #2

Le brûlage à l’air libre des végétaux, c’est interdit toute l’année !

Episode #2 "Que faire de vos feuilles mortes ?"

Nous vous parlions il y a peu, des « pourquoi » de l’interdiction de brûlage des végétaux (lire l’épisode #1) dans nos vertes contrées. Entrons aujourd’hui dans le vif du sujet avec des conseils sur l’utilisation au jardin des feuilles mortes, véritable emblème de l’automne.

Alors tous à nos râteaux ! 

0

Pailler son sol au jardin

Consiste à recouvrir le sol des pieds de haies ou d’arbres, des massifs arbustifs ou encore du potager avec vos feuilles mortes, pour :

  • enrichir le sol et favoriser sa vie macro et microbienne ;
  • limiter la croissance des herbes indésirables ;
  • protéger les racines du gel en hiver et conserver l’humidité en été.

La plus ou moins lente dégradation des feuilles dépendra de son espèce végétale, des conditions climatiques, mais aussi du type et de la qualité de votre sol (structure, texture, vie biologique, caractéristiques physico-chimiques…).

0

Fabriquer un terreau de feuilles

Seules ou mélangées avec d’autres végétaux, pour obtenir de l’humus rapidement et vous fabriquer un terreau gratis, préférez un bon coup de tondeuse sur le tas de feuilles pour les broyer plus finement. Plutôt indispensable pour les plus coriaces d’entre elles (platane, laurier-cerise, chêne, hêtre…) !
Vous pouvez remuer de temps en temps pour oxygéner le tas et assurer de bonnes conditions de transformation de vos feuilles mortes en terreau.

0

Laisser les feuilles sur place

Amis feignants, dans les endroits où cela ne gêne pas trop (où vous ne risquez pas de glisser et de vous casser la binette par exemple), pourquoi ne pas laisser faire la nature en abandonnant les feuilles au sol, à l’image de ce qu’il se passe en forêt ?

La chute des feuilles participe en effet d’un cycle naturel qui assure la pérennité d’un système écologique bien rôdé.

0

Matière brune pour composter vos déchets de cuisine et de table

Grand sujet d’actualité pour améliorer les sols et désemplir les poubelles, le compostage de vos biodéchets nécessite l’apport de « matière brune » pour équilibrer votre compost. Avec vos feuilles mortes, la solution est toute trouvée.
Pourquoi ne pas vous aménager une tour de feuilles pour les stocker près du composteur ? Un bout de grillage, un piquet ou deux, et le tour est joué 

Bon à savoir

Pour éviter de propager d’éventuelles maladies, il est conseillé d’utiliser les feuilles atteintes au pied de végétaux d’une espèce différente. En cas de doute, les composter préalablement.

Feuilles riches en résines ou en tanins ? Le caractère acide attribué à certaines essences est souvent surévalué. Si ces feuilles seront plus longues à se dégrader, les bénéfices du paillage l’emportent sur les nuisances éventuelles attribuées à ces essences.

Certaines espèces ont des effets toxiques ou irritants pour l’homme ou les animaux, mais pas pour les végétaux ! On peut donc tout à fait les utiliser en paillage.

Le brûlage à l’air libre des végétaux, c’est interdit toute l’année !

La réutilisation des feuilles mortes au jardin, c’est donc de multiples avantages pour ce dernier, mais – et ce n’est pas rien – pour vous aussi !

  • Eviter les allers et retours en déchèterie et faire des économies de temps et d’essence
  • Terminée la corvée de ramassage si vous laissez sur place
  • Moins de temps passé à arroser et à désherber
  • Plus de biodiversité au jardin pour une meilleure résilience et, à terme, moins de travail

Et si vraiment (VRAIMENT ?!) vous n’êtes pas convaincus, demandez à vos voisins, peut-être seront-ils ravis de récupérer vos précieuses ressources pour leur jardin (en tout cas moi, je le serais).

Le brûlage c’est interdit : épisode 1

Le brûlage c’est interdit : épisode 1

Le brûlage à l’air libre des végétaux, c’est interdit toute l’année !

Episode #1 "Petite mise au point sur le brûlage "

Avant de vous proposer des solutions alternatives écologiques – et économiques ! –  au « tout feu tout flamme », entamons notre série sur le brûlage avec les bases.
Quelques éclaircissements donc, sur cette vieille habitude encore trop souvent pratiquée et pourtant interdite, car dangereuse pour la santé et l’environnement.

Explications

On l’a dit, le brûlage des végétaux – que nous nous refuserons dorénavant d’appeler « déchets verts » – est interdit au même titre que n’importe quel déchet par le règlement sanitaire départemental. Pour comprendre les enjeux, au-delà des troubles du voisinage générés par les odeurs et fumées, ainsi que des risques d’incendie, il s’agit en premier lieu de bien comprendre l’équation suivante :

Brûlage = pollution de l’air

Et qui dit pollution de l’air dit répercussions sur :

  • la santé avec des effets immédiats ou à long terme et tout un potentiel de joyeusetés telles qu’affections respiratoires, crises d’asthme, allergies, troubles de la reproduction et du développement de l’enfant, développement de maladies chroniques telles que cancers et maladies cardiovasculaire, respiratoires ou neurologiques…
    En cause ? Les particules fines et nombreux polluants aux noms barbares libérés par le brûlage qui sont un facteur majorant du nombre et de l’intensité de ces maladies.
  • l’environnement avec la baisse des rendements agricoles et sylvicoles, la dégradation des matériaux et des bâtiments (dépôt de suie noire) et une perte de la biodiversité, tout en contribuant au dérèglement climatique via l’émission de gaz à effet de serre.

Ajoutons que la combustion à l’air libre des déchets verts est peu performante et pollue d’autant plus que les végétaux sont humides. C’est-à-dire que brûler de l’eau…

Les particules fines sont à l’origine d’environ 48 000 décès anticipés en France dont 3 500 en Nouvelle-Aquitaine (Santé Publique France, juin 2016)

Mais alors que doit-on faire ?

Vrai ou Faux

En brûlant mes déchets verts sur place, je ne pollue pas en prenant ma voiture pour aller à la déchèterie.

Faux !

Ah cette phrase ! Vous l’avez déjà entendue, pas vrai ? Sauf que brûler, c’est polluer. Et si les chiffres varient un peu selon les études, tout le monde est d’accord : un aller et retour en déchèterie sera toujours (BEAUCOUP) moins polluant que mettre le feu à son tas de végétaux (et ne parlons pas des plastiques ou autres bois traités qui sont parfois ajoutés au tas et augmente fortement la toxicité des fumées).

Apporter ces matières végétales en déchèterie est donc une solution pertinente, mais il y a encore mieux :

Les valoriser sur place pour ce qu’elles sont, une ressource précieuse pour nos sols et la biodiversité.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) estime que brûler 50kg de végétaux à l’air libre émet autant de particules fines que 13 000km parcourus avec une voiture diesel récente. Nous vous laissons faire le calcul en allers-retours départ domicile

En conclusion

Brûler ses végétaux, c’est : s’abimer la santé et celle de l’environnement, embêter ses voisins (à l’heure de l’apéro) et gaspiller une ressource précieuse.
Dans les prochains articles, nous vous proposerons des pistes de solutions plus respectueuses de la qualité de l’air et des sols pour la gestion de vos espaces verts.

Qui est concerné ?

Tous ! Particuliers, professionnels des espaces verts, paysagistes, collectivités… Les agriculteurs et entreprises forestières peuvent obtenir des dérogations préfectorales.

Qui fait respecter l’interdiction de brûlage ?

Les maires, leurs adjoints, les policiers municipaux, les gardes-champêtres sont habilités à constater ces infractions et ont pour devoir de veiller à l’application de la loi.

Sanction ?

Le non-respect de cette mesure d’interdiction constitue une infraction et expose à une contravention de 750 euros Art. R 451-78 14° du Code de l’environnement.
Que faire de nos déchets chimiques ?

Que faire de nos déchets chimiques ?

Accueil ccpl47

De quels déchets s'agit-il ?

Les déchets chimiques sont  principalement des déchets issus des produits de bricolage,  d’entretien des véhicules, de chauffage, d’entretien des piscines et de jardinage. 

Où déposer ses déchets chimiques ?

Les produits chimiques usagés peuvent constituer des déchets dangereux pour votre environnement et votre santé, ils ne peuvent pas être jetés à la poubelle ni dans les canalisations et nécessitent une collecte et un traitement spécifiques.

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, ils doivent être apportés en point de collecte ou en déchèterie dans leur contenant d’origine. Veillez, par ailleurs, à bien visser les bouchons, à fermer les couvercles pour éviter tout écoulement.

Mais alors, que deviennent ses déchets ?

Après avoir été triés, ces déchets chimiques sont acheminés vers des centres spécialisés de tri et de regroupement leur permettant ainsi d’être valorisés et pour certains d’être recyclés ou éliminés dans des conditions respectueuses de l’environnement.

La Communauté de communes du Pays de Lauzun, en partenariat avec EcoDDS, propose la récupération et la gestion de ses déchets chimiques à la déchèterie de Miramont de Guyenne.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le traitement de ses déchets, rendez-vous sur le site de EcoDDS.

©2023. Tous droist réservés. Communauté de communes Pays de Lauzun

Enquête sur les habitudes de consommation

Enquête sur les habitudes de consommation

Contribuez à faire évoluer avec nous, vos centres-bourgs

Le Pôle territorial Val de Garonne Guyenne Gascogne a lancé une étude prospective pour imaginer le centre-ville de demain. Dans ce cadre, VGA souhaite connaitre vos habitudes et pratiques en matière de commerces.

Pour cela vous êtes inviter à remplir le questionnaire en moins de 10 minutes en cliquant sur le lien suivant.

Les réponses seront analysées en toute confidentialité par l’agence Lestoux & Associés en charge de l’étude. Vos réponses seront prises en compte jusqu’au 30 novembre 2023.

Ce questionnaire ne pourra être rempli qu’en ligne, grâce au lien suivant : www.enquete-habitants.dialogue-la.fr

©2023. Tous droist réservés. Communauté de communes Pays de Lauzun

Journée mondiale des vers de terre

Journée mondiale des vers de terre

concept-nature-morte-compost-vers-terre

Célébrez nos amis les vers de terre

La journée mondiale des vers de terre existe depuis 2016 et a été promulguée à l’initiative de la Earthworm Society of Britain, que vous pouvez librement traduire par Société anglaise des vers de terre…

En cette journée mondiale des vers de terre, célébrons donc nos amis les “intestins de la terre”, ces acteurs incontournables de la bonne santé de nos sols qui représentent à eux seuls la première biomasse animale terrestre.

“Le poids de tous les vers de terre réunis est 20 fois supérieur à celui des hommes.”

©2023. Tous droits réservés. Communauté de communes Pays de Lauzun