Intercommunalité

Pourquoi le Pays de Lauzun change ?

L’évolution de la Communauté de Communes, depuis sa création en 1993, permet de préserver
la qualité de vie de sa population tout en développant les infrastructures nécessaires à la pérennité de son territoire.

Éviter l’isolement
À l’heure où les réformes territoriales accordent davantage d’importance à la Région et aux Communautés de Communes, le Pays de Lauzun se donne les moyens de rester dans la course.
Pourquoi ? Ses représentants veulent être des partenaires à part entière du développement, non des oubliés.
Le fil rouge demeure toutefois : transformer le territoire aujourd’hui pour demain, tout en préservant son identité.
L’élargissement de ses attributions, qu’il soit contraint ou choisi, implique donc la mise à jour régulière de ses statuts ; jusqu’à deux à trois fois au cours d’un mandat si nécessaire.
Le financement de projets d’envergure appelle également l’adhésion ou la signature de conventions nouvelles avec ses voisins.

REPRÉSENTATION
Un Conseil Communautaire plus représentatif et plus équitable.
36 délégués titulaires au lieu de 44, et 13 suppléants. La loi Richard, votée le 20 décembre 2012, a modifié les dispositions législatives du 16 décembre 2010 qui fixait un nombre maximal de sièges dans les assemblées communautaires et un nombre maximal de vice-présidents. Exit le calcul par tranche de population, et place à la prise en compte du nombre d’habitants par commune.
Le nouveau Conseil Communautaire compte donc moins de membres mais la population y est représentée de façon plus équitable.

COMPÉTENCE
Le tourisme devient obligatoire
Le choix est clair. L’accueil, l’information, la promotion et la valorisation du patrimoine ne sont plus une option. Le tourisme, jusqu’alors compétence facultative, devient compétence obligatoire.
Le Pays de Lauzun, en modifiant ses statuts, s’engage pour une action touristique et patrimoniale d’envergure. Conséquence ? Un agrément de 1ère catégorie pour l’Office de Tourisme ; c’est-à-dire une information et un accès garantis aux projets et aux crédits portés par la Région pour les 20 communes du territoire.

DÉVELOPPEMENT
V3G, nous voilà
3 “G” pour Garonne, Guyenne, Gascogne. L’adhésion n’est pas nouvelle, mais elle est désormais opérationnelle. Objectif ? Mener à bien le Programme d’Intérêt Général déjà engagé pour la valorisation des centres-bourgs, bénéficier du programme de fonds européen LEADER et travailler sur le contrat territorial avec la Région.
Pas de fusion, ni de perte de compétences ici. Le Pays de Lauzun, s’il reste associé à toutes les réunions et délibérations de V3G, s’engage uniquement sur les conventions auxquelles il adhère.

ÉCONOMIE
Un nouvel outil pour grandir
1 € par an et par habitant, renouvelable chaque année. L’adhésion du Pays de Lauzun à Garonne Expansion coûte peu mais peut rapporter beaucoup.
Les enjeux sont clairs : soutenir les structures économiques existantes, stimuler un environnement favorable pour attirer de nouvelles activités, en favoriser la création ou la reprise. Plusieurs chantiers sont déjà engagés et bénéficient de toute l’ingénierie de ce nouveau partenaire : aides, subventions, recherche de foncier ou de locaux, mise en réseaux…