Environnement et agriculture

Inauguration d’une borne ‘LE RELAIS’

Monsieur Luc MACOUIN, Président de la CCPL et Monsieur Jean-Luc GARDEAU, Vice-Président chargé de l’Environnement à la CCPL tiennent, en premier lieu, à adresser un grand merci à tous les élèves de l’école de St-Pardoux Isaac pour la qualité de leur travail d’appropriation de la borne LE RELAIS ainsi que pour l’intérêt qu’il y ont porté.
Ils souhaitent souligner la forte implication du directeur de l’école de St Pardoux Isaac, Monsieur Pierre PRUNET ainsi que celle de son équipe enseignante sans laquelle ce projet n’aurait pu voir le jour. D’autant plus que cette implication a lieu dans une démarche globale de sensibilisation des enfants à l’Environnement : visite de la déchetterie communautaire, visite du centre d’enfouissement et de tri des déchets de Nicole géré par VALORIZON, différentes sensibilisations en classe (reconnaissance des matières, tri des déchets, gaspillage alimentaire…).
Ils veulent également remercier Madame Isabelle MUTSAARS, chargée de développement LE RELAIS Gironde pour son professionnalisme et sa disponibilité; mais aussi Monsieur Guy GIACUZZO , toute son équipe municipale et le personnel communal pour leur participation.

 

Jeudi 12 janvier à 11 h, les enfants de l’école de Saint-Pardoux-Isaac , le président de la Communauté de communes du Pays de Lauzun, le maire de la commune et des élus des communes voisines ont assisté à l’inauguration de la borne « Le Relais » qui a été entièrement décorée avec les dessins fait par les enfants de l’école.

Une initiative de la Communauté de communes sous l’égide d’Elise Saint-Marc avec la participation de l’école de Saint-Pardoux pour rendre la borne plus attractive.
Le but : inciter la population à venir déposer vêtements, chaussures et cuirs, ce qui permet le recyclage, la transformation en isolants thermiques et acoustiques, de créer des friperies solidaires mais aussi des emplois (plus de 2200 emplois en 30 ans). L’inauguration a été suivie d’un en cas pour remercier les enfants.
Source : Arnaud Truchet – Journaliste au Républicain