Culture

Bastid’art, la rue Kétavou !

Le Festival International des Arts de la rue ! Rendez-vous les 4, 5, 6 et 7 AOÛT 2016 dans les rues de la bastide de Miramont-de-Guyenne.

L’association miramontaise, créée en 2008, est l’un des animateurs incontournables du Pays de Lauzun. Si le festival international des arts de la rue, éponyme, reste la vitrine de son travail, son action au quotidien réveille et révèle la richesse du territoire.

«Les liens que nous tissons sont indélébiles…» Thierry Jousseins est un bénévole satisfait. Le directeur de l’association, également directeur artistique du rendez-vous estival qui fêtera cette année sa 22e édition, se régale lorsqu’il évoque le travail accompli par Bastid’Art sur le territoire de la Communauté de Communes : «Outre les retombées économiques et touristiques que génère le festival, nous sommes parvenus à créer et à renforcer les relations entre les associations, la population et nous tout au long de l’année.»
Le Pays de Lauzun est une étape incontournable pour les arts de la rue. L’humanité et la générosité de ses habitants, les richesses de son territoire sont connues et reconnues. Deux salariés et une centaine de bénévoles contribuent à ce succès. Si le point d’orgue de leur activité demeure ce rendez-vous estival qui rend le rêve à la rue, la ruche Bastid’Art bourdonne 12 mois sur 12 pour creuser le sillon du spectacle vivant en terre lauzunaise.
Cirk é Zik trimballe ainsi, depuis 2009, son itinérance de village en village pour donner à voir les talents de la musique, du théâtre et du cirque ; aussi pour donner envie aux plus jeunes de goûter à la magie de la scène et de la piste aux étoiles. Cette programmation bien enracinée se pimente de rendez-vous ponctuels, destinés à ouvrir le jeune public à la culture et aux arts vivants.
«Lorsque nous installons un chapiteau à Moustier, à Saint-Sernin-de-Duras ou à Miramont-de-Guyenne, nous ouvrons des passerelles, explique Thierry Jousseins. L’immersion peut être totale entre compagnies et écoliers. Artistes et équipe pédagogique travaillent de concert pour adapter le programme de l’Éducation nationale au cirque et vice-versa, comme l’a fait Bazar Forain au RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) de la Dourdèze. L’expérience est inoubliable. Elle consiste aussi plus simplement à organiser des ateliers, des représentations et des moments d’échange avec des troupes telles que Les Têtes en l’Air et La Gargouille par exemple ».
Le succès de l’école de cirque, installée à Miramont-de-Guyenne, et l’agitation de La Rue des Mômes à l’occasion du festival témoignent de ces liens que Bastid’Art révèle et réveille depuis 2008 en Pays de Lauzun. Indélébiles…

Toutes les informations www.bastidart.fr